François Richard

Avant, j’écrivais ce que je voulais vivre,
Maintenant je raconte ce que j’ai vécu et j’écris pour prendre la mesure de mes pensées.
Comme on écrit lentement, ça fait moins d’feedback en dedans.